Déclaration DP/CE du 21/06

Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs les délégués du Personnel

 

La réforme du ferroviaire qui s’annonce suscite beaucoup de craintes parmi les cheminots. L’UNSA-Cheminots a annoncé sa préférence pour une Entreprise intégrée, réunifiée, répondant aux contraintes d’exploitation et de continuité de service, améliorant la qualité d’exploitation mais également la performance économique,scénario peu en phase avec les propositions du rapport Bianco.

Concernant l’harmonisation  sociale, les craintes sont également présentes de voir se profiler une régression du statut alors qu’il pourrait s’agir d’une opportunité permettant d’intégrer au sein d’un même Organisme de Protection Sociale l’ensemble du personnel Ferroviaire avec un socle commun minimal.

Lors de la grève du 13 juin, le taux de participation à la CPR est apparu identique, voire supérieur à celui de la SNCF preuve que les agents mis à disposition de la Caisse sont toujours concernés par les enjeux de « l’Entreprise-mère »
Concernant la Caisse lors de notre déclaration du 25 mars 2013 nous appelions de nos vœux à une relance du dialogue social à CPR. Force est de constater que le démarrage est laborieux.

Les élections ont eu lieu le 5 mars et pour autant, plus de trois mois après, les nouveaux délégués du personnel ne sont toujours pas équipés de téléphone portable, n’ont pas reçu leur carte de circulation SNCF spécifique… On a beau savoir que la délégation  s’apparente à un sacerdoce, les moyens de fonctionner sont nécessaires et la machine administrative se révèle lourde.
Il y a eu l’envoi des lettres d’information sur la dénonciation d’un usage, en RAR au domicile des délégués alors que dans le même temps elles sont distribuées contre signature en salle. Y a t il la une volonté de « harcèlement » des délégués qui sont sollicités jusqu’à leur domicile ? Le spectre de devoir passer de longues minutes dans les files d’attente de la poste doit il nous intimider?

Ces derniers mois apparaît une volonté de faire la chasse aux Elément Variables de Soldes (EVS), alors que ceux ci concernent majoritairement les petits salaires.

D’autres moyens engagés concernant des intervenants extérieur, aide à maîtrise d’ouvrage et autres expertises plus ou moins justifiées par un avis extérieur sont-ils aussi suivis et traqués ?

Le fameux « deux poids-deux mesures » en quelque sorte !

Il semble également se dessiner une sorte de radicalisation de la ligne hiérarchique avec une place minimale octroyée au management et à la confiance accordée aux cadres (confer projet de nouveau processus « potentiel validé pour la qualification F »)

 

Nous appelons de nouveau à ce que la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences soit mise en avant, que les entretiens de type EIA, EIF et EIM soient réalisés régulièrement, dans de bonnes conditions une fois par an dans CHAQUE division et que les déroulements de carrière puisse être lisibles pour tous les agents de la Caisse, quel que soit leur statut.

Enfin nous regrettons que l’accord sur les moyens électroniques à destination des Instances Représentatives du Personnel  ne puisse avancer; loin de nous l’idée de minorer l’importance des autres accords à négocier  (notamment « égalité hommes-femmes » et GPEC) mais il nous semble que celui-ci n’est pas si complexe à mener et ses aspects principaux auraient pu être discutés depuis longtemps,  quitte à l’améliorer avec l’usage.

IL s’agit aussi d’une démarche de développement durable, c’est un état d’esprit et non une mode  et inutile de s’en gargariser sur certains points lorsque d’autres comme celui que nous évoquons et qui est revendiqué par l’UNSA depuis bientôt deux ans ne trouve toujours pas de concrétisation.

 

Nous restons au côté de tous les agents de la Caisse, vigilants, déterminés et disponibles pour faire avancer ce fameux dialogue social qui devra être au plus vite réactivé dans les prochains mois tant les défis et enjeux pour la Caisse et la SNCF apparaissent comme considérables et impactant pour les salariés.

Dans ces conditions, ils ne vous sera pas possible lors des discussions en amont de vous passer des représentants du personnel et notamment de ceux de l’UNSA-CPR, Organisation Syndicale, nous vous le rappelons, désormais, majoritaire au sein de cet organisme !

Nous vous remercions Monsieur Le Président et Mesdames et Messieurs les délégués du Personnel pour votre attention

 

Eric Nivelle pour la délégation UNSA

Laisser un commentaire