CR DE LA REUNION DES DP/CE DU 30 MARS 2016

EDITO…

Une nouvelle fois…

 -nous avons déploré l’absence du Directeur à cette instance.

 -nous avons également refusé que soit présenté le bilan DOETH au CE car ce bilan n’a pas été présenté en amont au CHSCT. Pour information l’ordre du jour du CHSCT qui prévoyait la présentation de ce bilan n’a pas été respecté par la direction du fait du bon vouloir du président du CHSCT (le sous directeur rh) qui n’était pas présent après 14h.

-la Direction, représentée par le Directeur adjoint et le DRH, n’a accordé que peu de considération à vos questions en fournissant des réponses on ne peut plus évasives,

 -la Direction a éludé de nombreuses réponses/problématiques par le sempiternel « Ne relève pas de cette instance/cela ne vous regarde pas » (13 questions sur 20),

 -nous sommes sortis de cette instance avec le sentiment que notre parole avait peu de valeur aux yeux de la Direction et que nous étions loin d’un dialogue social optimal

Il est vrai que parfois, certaines des questions que nous posons dépassent les prérogatives qui nous sont accordées, en tant que délégués du personnel…

Mais il s’agit bel et bien d’interrogations légitimes des agents CPR, qui subissent depuis l’autonomie et la mise sous tutelles notre Caisse une situation compliquée à gérer (quelque soit le statut).

Au lieu de les percevoir comme des ingérences, la Direction devrait au contraire y voir l’attachement fort des agents à leur organisme et devrait s’en féliciter. 

Les remontées des agents dans cette présente instance devraient être perçues comme un moyen objectif et sans filtre hiérarchique de sonder le bien-être au travail de ses salariés et ainsi prendre les meilleures décisions pour garantir le bon fonctionnement de notre organisme. 

Considérée de manière positive, les IRP (Instances Représentatives du Personnel) pourraient être l’occasion de faire du « gagnant-gagnant », pour la Direction et les salariés.

Or, malgré le discours officiellement affiché, ce n’est pas le sentiment que nous laisse une séance DP/CE aujourd’hui à la Caisse.

Malgré le peu d’informations que nous avons à vous apporter, nous avons pris la décision de vous faire ce compte-rendu pour présenter la situation actuelle à laquelle nous sommes confrontés.

SYSPRE

Depuis plusieurs mois, les agents de la Caisse n’ont plus accès à l’application SYSPRE.

Lors de la réunion DP/CE de janvier 2016, la Direction avait indiqué qu’il s’agissait d’un problème informatique ponctuel, relevant de la SNCF, et non de la volonté d’empêcher les agents mis à disposition de consulter la réglementation qui leur est applicable.

On nous avait indiqué que le problème avait été soumis à la DSI de SNCF en décembre et qu’ils devaient y apporter une solution.

En tant que délégués, dans le cadre de nos fonctions, nous avions demandé à ce qu’une solution soit rapidement mises en place (nb : contrairement aux conventions UCANSS, les référentiels RH SNCF ne sont pas disponibles sur le net).

Or, revirement de situation en mars : on nous indique maintenant que pour des raisons de sécurité, la SNCF souhaitait limiter les accès à notre organisme… Il ne s’agissait donc pas d’un problème technique.

Par conséquent, cela signifie que l’accès à SYSPRE ne sera plus généralisé à l’ensemble du personnel de la CPR.

Compte-tenu de cette nouvelle explication, nous allons demander à ce que l’ensemble des référentiels RH applicables aux agents SNCF mis à disposition de la CPR soient rapidement mis en ligne sur le CPRnet.

MISE A DISPOSITION DES CONVENTIONS UCANSS SUR LE CPRNet

Nous avons demandé à la Direction pour quelle raison les conventions collectives UCANSS (annexes comprises) ne se trouvaient pas sur le CPRnet.

La Direction nous a répondu que c’était pour une problématique de maintenance mais que le site de l’UCANSS faisait parti de la liste blanche identifiant les sites accessibles aux agents de la Caisse.

NOMINATION DES AGENTS AYANT REUSSI LE DERNIER EXAMEN DE TAD

La Direction estime que l’ensemble des agents ayant réussis le dernier examen TAD devrait être nommé d’ici la fin de l’année 2016.

A l’heure des grandes discussions et bonnes intentions autour de la mise en place d’une GPEC à la Caisse, nous sommes étonnés que la Direction ne sache pas si l’ensemble des nominations pourra se faire sur cet exercice.

PROMOTIONS UCANSS

De nouveau, nous avons demandé à ce que les délégués du personnel obtiennent des informations sur l’enveloppe globale de points de compétence accordée à CPR pour cet exercice et les précédents.

Ceci dans le but de vérifier la bonne application des conventions UCANSS en la matière.

Une nouvelle fois, la Direction nous a répondu qu’elle devait procéder à un Benchmark auprès des autres organismes de sécurité sociale.

Sur ce sujet, la Direction traine étonnement la patte… Cela ne peut que susciter notre interrogation et notre suspicion.

Sachez cependant que malgré les réticences, nous ne lâcherons pas sur ce point.

PRIME EXCEPTIONNELLE VERSEE A « V » et « M »

Les agents n’ayant pas perçu la prime exceptionnelle accordée à certains services de la Sous-direction de l’assurance vieillesse et des AT/MP (non versée aux cadres), ni celle accordée aux agents de la Sous-direction de l’assurance maladie (versée aux cadres), nous ont légitimement demandé quels étaient les critères d’éligibilité pour percevoir cette prime.

Les délégués du personnel des 3 organisations syndicales représentatives du personnel de la CPR ont donc relayé cette question à la Direction

Réaction de la Direction : 

Au vu des questions posées, le Directeur a décidé de ne plus octroyer de prime exceptionnelle de masse ! 

Citation du Directeur adjoint : 

« Pour la prochaine grosse réorganisation de «V », aucune prime exceptionnelle de masse ne sera accordée.»

 Nous regrettons évidemment cette réponse. Les questions des agents sont légitimes et si les critères sont justifiés, ce dont nous ne doutons pas, ils peuvent s’expliquer aisément et seront compris des agents.

Laisser un commentaire