Déclaration DP/CE du 28 fevrier

Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs les délégués du Personnel.

Le CHSCT ayant rendu son avis au sujet de la réorganisation V, nous souhaitons dans le cadre du CE suivre les préconisations de celui-ci. L’expertise du cabinet ORSEU  a mis en évidence un contexte difficile dans cette sous direction et des points importants de cette réorganisation ne sont pas encore bien déterminés.

Depuis des mois nous vous alertons dans les instances sur ces difficultés et la nouvelle opération de révision concernant les campagnes doubles vient encore de nous le rappeler, pas plus tard que la semaine dernière.

L’absence d’évaluation de la charge de travail et le manque d’anticipation d’événements pourtant connu des mois à l’avance (cf. départs mère de famille en 2016) ont créé des pics d’activités et des situations de crise.

Cela bien sur désorganise le travail et met en difficulté les agents.

Les problématiques informatiques avec des outils non stables et inadaptés ne permettent pas une activité en continu et apporte des dysfonctionnements au lieu de soulager la charge de travail des agents.

La mise en place trop rapide de ces outils, sans réelle prise en compte en amont des avis des gestionnaires se heurte à la réalité  du terrain.

Des agents sont en souffrance et un conflit de valeur entre une qualité de travail détériorée et une volonté de faire du bon travail ne fait qu’empirer. L’affichage du « tout va pour le mieux « ne passe plus en interne.

En ce qui concerne le contenu de cette réorganisation des points sont encore flous :

La question des contrôles et de la téléphonie  ne trouvant pas encore aujourd’hui des réponses claires, nous émettons des doutes sur l’évolution positive de ces chantiers et cela malgré la bonne volonté affichée dans ce projet. Le dimensionnement du département Support Métier et Pilotage nous parait largement insuffisant au vu de l’ampleur des taches récupérées.

Enfin le maintien des effectifs pour l’instant risque de ne pas perdurer si l’on se réfère à ce qui s’est passé à la sous direction M où une fois absorbée leur réorganisation, les effectifs sont en chute libre (-25 agents en 6 mois).

En attendant le retour de la Direction sur les préconisations du CHSCT  le 7 mars, comme le report de la réorganisation au 4eme trimestre 2017,la participation du CHSCT au suivi de cette réorganisation et la participation de RH à tous les entretiens, nous émettrons un avis négatif à ce projet et la délégation UNSA votera contre.

Je vous remercie pour votre écoute.

Laisser un commentaire