CR DP 25 Janvier 2018

7 février 2018

Réorganisation du département juridique :

Pour quelles raisons ce dossier n’est pas présenté comme une réorganisation alors que les missions sont redistribuées entre les services et qu’un effectif est supprimé ? (-5%)

La Direction estime que ce remaniement n’est pas suffisamment important pour être qualifié de « réorganisation ». Elle indique également que même en cas de réorganisation, la consultation du CE n’a qu’une valeur consultative non contraignante ; donc à ses yeux, l’information qui nous est faite est suffisante.

Nous ne sommes pas d’accord avec les termes qu’utilise la Direction. Le Code du Travail prévoit cette disposition, c’est bien qu’elle a une utilité. Le CE doit être consulté dans ces cas là.

Avez-vous conscience que la suppression de 2 postes à G sans diminution des missions du service, voir des augmentations indiquées dans la description, risque de surcharger le dernier poste G restant ?

A noter que le poste de Responsable de Département Juridique n’est toujours pas pourvu…

Selon la Direction, suite à l’ajout d’un poste à E dans ce service, il y aura moins de travail sur les dossiers pour le dirigeant et plus de management ; les autres services seront gérés directement par le responsable du Département.

Nous ne partageons pas l’avis de la Direction dans un service d’expertise, d’autant que le poste de chef de Département n’est toujours pas pourvu. Le sous directeur va donc devoir gérer les services en direct.

Pour quelle raison apparaît sur la situation actuelle de département juridique le poste de Responsable du Département à H alors qu’il n’a jamais été tenu ? (sauf pendant 2 mois)

Le poste est nécessaire dans le département. « Il n’a pas jamais  été tenu puisque, comme vous l’indiqué il a été pourvu pendant 2 mois… »

Il est étonnant de faire apparaître dans une réorganisation un poste fictif alors qu’il contribue directement à l’équilibre des tâches dévolues au service…

Depuis quand le poste de Responsable du Département Juridique existe-t-il ?

Le poste a été créé le 1er août 2016.

Depuis 2016, le poste n’a été tenu que 2 mois sur 17 mois ! Nous pensons que cette vacance a contribué à créer la situation difficile qu’a connu le service ces derniers mois.

 

Consultations du CE :

Modification du règlement intérieur

Nous nous sommes abstenus car, la Direction n’a pas répondu favorablement à certaines questions, suggestions et avis du CHSCT. La rédaction du règlement  sur certains aspects ne met pas en évidence l’aspect préventif de celui ci.

Dénonciation de lusage mère de famille

Nous nous sommes abstenus car même si un compromis a été trouvé avec la Direction dans les négociations du Bloc-1, il s’agit  tout de même d’une modification d’un usage, qui était plus favorable aux agents.

Journée de cacence

1 février 2018

Capture d’écran 2018-02-01 à 07.58.47

 

Capture d’écran 2018-02-01 à 07.59.09

Facebook CE Epic SNCF

30 janvier 2018

Affiche Facebook

Attention au DLI se terminant dans moins d’un mois

26 janvier 2018

Journée ski a Pra-loup

DLI le 02/02/2018, Attention, plus qu’une semaine pour s’inscrire 

Attention au DLI se terminant dans moins d'un mois dans Activités Sociales
Passez la journée du 3 mars à Pra-Loup, considérée comme une des meilleures stations des alpes du sud pour la qualité de ses pistes ensoleillées.

INFOS PRATIQUES  : Activité pour tous.

Le prix comprend l’aller / retour en autocar de la gare de Marseille Saint-Charles, le forfait remontées mécaniques et des réductions sur la location du matériel chez les loueurs partenaires.

Le prix ne comprend pas la location du matériel de ski, les repas et encas, les dépenses personnelles annexes.

Y ALLER  : Départ de la gare de Marseille Saint-Charles. Rendez-vous à 5h30 devant l’université AIX MARSEILLE. 

PRIX CE PAR PERSONNE : Skieur : 24 € au lieu de 44 € Non skieur : 20 € au lieu de 44 € 0/11 ans : 20 € au lieu de 44 €

 

Visite de la cité Le Corbusier & repas gastronomique au ventre de l’Architecte

DLI 16/02/2018

 dans Activités Sociales
 
Venez découvrir ou redécouvrir un monument historique classé au patrimoine de l’Unesco : La cité radieuse
Pendant 45 mn vous en découvrirez tous les secrets. Vous visiterez un appartement type avant de vous rendre sur le toit terrasse, véritable espace de détente.
Après la visite, vous déjeunerez au ventre de l’architecte, restaurant gastronomique de renom.
 
PRIX CE PAR PERSONNE : 18 € au lieu de 36€
 
Virtual Room
DLI le 23/02/2018
 

Un jeu d’équipe accessible à tous, l’expérience Virtual Room s’adresse à tous les amateurs de sensations et d’aventures.
Pour des après-midi en familles ou encore des soirées entre amis, venez découvrir l’expérience de réalité virtuelle comme vous ne l’avez jamais vécue. De deux à quatre joueurs, les sauveurs de l’humanité devront user de tous leurs atouts pour retrouver des objets disséminés dans quatres époques différentes dans des tableaux d’un réalisme à couper le souffle, comme si vous y étiez. Pour assurer la réussite de la mission, les joueurs devront travailler en collaboration, et avec un esprit d’équipe à toute épreuve. Un mélange parfait entre lejeu vidéo, le cinéma et l’escape game.

PRIX CE PAR PERSONNE : 11€ au lieu de 22€ Billet valable 1 an

Négociations blocs 2

26 janvier 2018

Capture d’écran 2018-01-26 à 07.23.34

 

Capture d’écran 2018-01-26 à 07.23.55

Agents Contractuels : Bonne nouvelle pour 2018 !

21 janvier 2018

Capture d’écran 2018-01-21 à 20.36.51

 

Capture d’écran 2018-01-21 à 20.37.10

Loi de financement sécurité sociale

13 janvier 2018

Capture d’écran 2018-01-13 à 10.19.54 Capture d’écran 2018-01-13 à 10.20.15

Bonne année 2018

26 décembre 2017

VOEUX-2018

Déclaration DP/CE du 21 décembre 2017

26 décembre 2017

Monsieur le Président,

Le 11 décembre 2017, l’UNSA CPRPSNCF a été reçu par la directrice RH des fonctions supports SNCF, Madame SAVINAS qui est également Présidente du CE EPIC SNCF.

Nous avons demandé un entretien pour évoquer les dossiers qui concernent conjointement l’entreprise SNCF et la CPRPSNCF.

Lors de cet entretien nous avons mis en évidence l’attachement des cheminots mis à disposition au maintien de ce lien organique avec la SNCF.

La présidente du CE EPIC SNCF est le garant de notre mise à disposition et devient ainsi le lien direct pour les cheminots de la Caisse.

Les sujets évoqués étaient nombreux et quelques uns significatifs d’une volonté commune, d’un maintien de relations entre les mis à disposition et la maison mère.

Les notations qui déterminent le déroulement de carrière des cheminots en sont sans aucun doute le principal sujet.

Nous avons demandé la présence aux commissions de notation de Madame SAVINAS pour conforter ce principe.

Dans le domaine des examens  pour la promotion interne à CPR, nous avons suggéré que la SNCF garde un droit de regard sur leur mise en place.

Nous avons demandé également que l’intéressement qui sera versé par l’EPIC SNCF et la prime d’efficacité  collective versée par la CPRPSNCF, soient versés intégralement aux agents mis à disposition comme en 2017.

Nous avons demandé qu’une solution soit trouvée par la SNCF pour pallier la diminution de la présence de l’infirmier au cabinet médical CPR (70% au lieu d’un 100%, depuis quelques mois). La possibilité de trouver un temps plein qui couvrirait également la population UCANSS est envisagée.

Nous avons également évoqué les futures instances représentatives du personnel (les CSE), tant du coté EPIC SNCF où l’UNSA ferroviaire est majoritaire que du coté CPRPSNCF.

Nous avons convenu qu’il était compliqué d’imaginer que les agents mis à disposition soient écartés des  futures instances représentatives du personnel de la CPRPSNCF !

Sur tous ces sujets L’UNSA CPRPSNCF sera à l’initiative des discussions pour conforter notre lien avec la maison Mère.

Sur les négociations actuelles sur le temps de travail, rémunération, primes, etc.

L’UNSA prendra ses responsabilités dans ce dossier, comme elle le fait depuis le début des négociations.

Nous sommes le seul syndicat à avoir fait des propositions et la plupart ont été acceptées (CET UCANSS amélioré, primes de services harmonisées, maintien des régularisations  des retards de train, discussions pour la mise en place de formules de temps de travail).

Il nous semble important de continuer à représenter les salariés qui ont à 63% voté pour nous, dans un esprit réformiste tout en dialoguant pour l’intérêt de tous.

Pour ces raisons l’UNSA CPRPSNCF va signer cet accord qui permet de se projeter d’ores et déjà sur les futures négociations sur le bloc 2 qui auront lieu à partir du deuxième trimestre 2018 et qui concerne la qualité de vie au travail (égalité professionnelle femmes/hommes, télétravail, intéressement, travailleur handicapé…).

Toujours dans cet état d’esprit qui caractérise notre organisation syndicale, fin novembre, L’UNSA-Ferroviaire a fait des propositions à Jean-Cyril Spinetta, chargé par le premier ministre d’une mission relative à la  préparation de « la refonte du système ferroviaire français dans le cadre d’un marché ouvert à la concurrence, en préservant les missions d’un service public performant ».

Dans ce document de 17 pages, trois sont consacrées aux conditions sociales liées aux changements éventuels d’opérateurs et l’UNSA  considère que les transferts découlant  de ces derniers ne doivent pas être source de réduction de droits pour les salariés.

Ainsi, concernant la thématique de la protection sociale, et afin d’en garantir la traçabilité,  l’UNSA-Ferroviaire propose que la CPRP SNCF soit l’acteur central en matière de collecte des droits sociaux et préconise que celle-ci devienne Caisse de branche du secteur ferroviaire.

Il nous semble tout à fait envisageable pour notre Caisse d’endosser ce rôle majeur et ainsi pérenniser son entité.

Je vous remercie de votre attention.

Négociations

21 décembre 2017

Capture d’écran 2017-12-21 à 13.54.15

 

Capture d’écran 2017-12-21 à 13.54.59

 

Capture d’écran 2017-12-21 à 13.55.12

 

Capture d’écran 2017-12-21 à 13.54.30

12345...18